Blog de djP

Blog de djP

Mon menu détaillé est ici: http://djpdp.hotglue.me/menu


Jams du mardi 1992-2002

Publié par djp sur 7 Janvier 2014, 22:01pm

Catégories : #Projets et musiques

     

 


Je vous parle d'un temps que les moins de douze ans ne peuvent pas connaître
... 10 ans de sessions musicales spontanées dans ma cave, consignées sur cassettes et rapidement compilées d'après des critères d'époque qui tenaient sans-doute plus de l'humeur du jour que de la "qualité" musiclale, hum hum, proprement dite.

 

Jams-du-mardi

 

Il en résulte une cinquantaine de cassettes audio de 90 minutes et quelques minidisks relativement durs à se farcir, sachant que les perles sont rares selon mes critères actuels. Une compile avait été éditée pour les participant/es à un vingtaine d'exemplaire en 1998 avec d'ailleurs la mention spéciale:

"Au nom de la musique, j'emmerde la sabam,
ce qu'ils appellent "le droit" et l'industrie en général"

... mais cette sélection musicale dont le master en est au 3ème passage de cassette à cassette ne correspond plus trop à ce que je désire retenir de cette jam, c'est pourquoi je recompile, par la voie digitale, depuis la fin 2013 quelques moments qui me parlent mieux. En d'autres termes, je fais généralement d'autres choix de façon toute aussi arbitraire...

S'il ressort parfois dans mes discussions d'aujourd'hui des références à ce qu'on faisait à ces "jams", c'est à présent illustrable et accessible ici:

https://archive.org/details/MardisAtJamPool

Parmi les 12 morceaux publiés, on peut déjà entendre:

JP, Jojo, Ivan, Fafa, Dirk, Bob, Ana, Ossain, Thomas, Yves, Michel, Alain, Vinsh, Steve, Eric... (+?)

       
   

 

1992 Coup de boule 16.3 MB

1997 Tho Yv 16.5 MB

 

1995 Stevanajip 

1998 Snapshot

1996 Sanza 4.2 MB

1996 Morceau de la mort 15.2 MB

2000 Branché 12.5 MB

 

          ...et pour être complet, voici l'extrait approprié de "mon histoire improvisée de la musique":

 

Jams du mardi (1992-2002)

Cest au moment de transférer la pièce à musique dans ma cave que nous sommes passés à la "jam du mardi". Nous formions à 3 le noyau-dur (avec Joël et Ivan de Boop, habitants également la maison) et recevions sur un mode aléatoire et imprévisible divers musiciens de tous horizons et de tous niveaux amenés là par un bouche-à-oreille plutôt respectueux. En 10 ans, aucun mardi n'a été épargné parfois seuls 1 ou 2 habitués nous rejoignaient, d'autres mardis, nous étions une dizaine et devions nous relayer entre le "petit salon des pauses" et la jam.
Il s'agissait généralement de nous lancer sans idée préconçue et d'accrocher sur telle ou telle impulsion,  surtout induits à jouer en fonction des participant(e)s dont certains n'ont pas hésités à nous proposer un standard ou l'autre que nous massacrions joyeusement et sans le faire vraiment exprès!
Certains sont restés des habitués durant les 10 années, d'autres ont eu des élans passagers durant lesquels leur enthousiasme nous semblait parfois disproportionné, sûrs que nous devrions former un groupe génialissime à faire tourner de par le monde, d'autres encore se demandaient bien ce qu'on croyait faire là et revenaient par pure curiosité.


La jam a pris fin alors que j'avais un pied dans le plâtre et que Ivan avait déjà quitté la maison. Je m'étais entre temps lancé dans d'autres recherches sonores en construisant des petits générateurs puis les versions 1 et 2 du radiocaphone, appareils que j'amenais volontiers les mardis pour les confronter à la musique de mes camarades. Si tout le monde était +/- d'accord pour me dire que mes machines étaient bien marrantes,  l'aspect noisy de ces sons électroniques bruts rencontrait quelques réticenses principalement de la part de musiciens confirmés à la recherche d'une jam dans le sens du terme qui au fond nous échappait.
En effet, j'ai appris plus tard la distinction à faire entre "une jam", "un boeuf" et "de l'impro". Nous proposions "un boeuf" et ceux qui croyaient venir à une jam, faisaient de notre boeuf une jam!

- Une jam c'est: des musiciens qui vont essayer de s'entendre autour d'une compo que tous connaissent, ils vont essayer d'avoir l'air d'être un groupe, de sonner comme un groupe.

- Un boeuf c'est: des musiciens qui prennent les instruments et qui vont faire ce qu'ils peuvent pour s'accompagner, sans idée préconçue ni but à viser.

- De l'impro c'est: un langage pour partir de rien et arriver au tout.


Notre jam du mardi était devenue un non-sens car elle mélangeait les 3 (jam/boeuf/impro) sans n'en avoir aucune conscience. Chacun était insatisfait de la prédominance de ce qu'il ne recherchait pas ou plus.

___________________________________


         
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives